header-image

Dépistage du VIH : pourquoi ?

Parmi les nouvelles stratégies pour venir à bout de l’épidémie de VIH, une des plus importantes est le renforcement du dépistage du VIH. Aujourd’hui le dépistage permet de connaître son statut sérologique afin de pouvoir prendre un traitement le plus rapidement possible après le diagnostic : cela permet de rester en bonne santé et de ne pas contaminer son ou ses partenaires.

Le problème c’est que les HSH ne se dépistent pas assez : 3% d’entre eux ignorent qu’ils sont séropositifs (soit environ 10 000 personnes), la durée entre la contamination et le diagnostic est de… 2,8 années !

La nouvelle recommandation de la Haute Autorité de santé pour les HSH est donc de se faire dépister tous les 3 mois. Il est possible de le faire :

→ dans n’importe quel laboratoire d’analyse avec une prescription de son médecin traitant (ou sans, mais ce ne sera pas pris en charge par la sécu)

Vous trouverez toutes les infos sur les dépistages, les TROD, les autotests, la carte des Cegidd ou des délégations de AIDES sur jemedepiste.com !

Sur ce site vous pouvez également programmer un rappel de la date du prochain dépistage par sms et/ou mail.

→ dans un centre de dépistage gratuit, un « Cegidd » ;

auprès d’un-e militant-e de AIDES ou d’une autre association en faisant un TROD (test rapide), résultat garanti en moins de 30 minutes ;

→ En faisant soi-même, seul ou accompagné, un autotest. Il est possible d’en acheter en pharmacie et sur internet ou de s’en procurer gratuitement auprès de AIDES ou d’une autre association. Si vous ne pouvez pas vous déplacer, nous vous invitons à prendre contact (appel, sms ou Whatsapp) avec les militants-es de AIDES les plus proches de chez vous pour recevoir gratuitement un autotest VIH et du matériel de prévention (préservatifs, gel, matériel de réduction des risque lié à l’usage de drogue, etc).

SANTÉ DES GAY ET BI

Brochure “Gay dans tous ses états”

thumbnail
Novatrice et audacieuse dans la forme, hétérogène et complète sur le fond, elle ne ressemble à aucune autre brochure de prévention.
Fruit d’une riche collaboration entre la Fédération LGBT et AIDES, ce document concrétise la volonté de travailler main dans la main pour apporter plus encore à la communauté.

Brochure “Sexe et Santé : Gays vivant avec le VIH”

thumbnail
Prendre soin de sa santé sexuelle, ça veut dire quoi ?
C’est d’abord avoir une sexualité épanouissante Être à l’écoute de ses besoins ; connaître son corps, ses désirs, les pratiques avec lesquelles on se sent à l’aise ; vivre pleinement et partager avec son ou ses partenaires les moments de plaisir.
C’est aussi prendre soin de sa santé et de celle de son (ses) partenaire(s)
Prendre avec lui les précautions nécessaires pour éviter la transmission du VIH ; être vigilant (et se faire dépister régulièrement et aussi souvent que nécessaire) vis-à-vis d’autres infections que l’on peut attraper et transmettre lors de rapports sexuels ; prendre régulièrement (si l’on en suit un) son traitement antirétroviral.

Brochure “Testez-vous ! Les IST en question”

thumbnail
Un petit manuel pour tout savoir sur les Infections Sexuellement Transmissibles : leurs symptômes, le dépistage, les traitements disponibles et les modes de transmission.
Vous y trouverez aussi les adresses des centres de dépistage en belgique ainsi qu’un petit questionnaire ludique pour tester vos connaissances.
A vous de jouer !

Brochure “Homo des patients comme les autres”

thumbnail
– Pourquoi prendre en compte l’homosexualité d’une personne lors de sa consultation ?
– Prendre soin de soi suppose d’avoir une existence et une place sociale reconnue en tant qu’homosexuel dans sa ville, dans son travail, dans sa famille et aussi avec le personnel soignant que l’on peut rencontrer.
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, “la santé est un état complet de bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité”. Pouvoir affirmer son identité sexuelle fait partie des déterminants de santé qui concourent à ce bien-être qu’évoque la définition de l’OMS. Toutefois, lors d’une étude menée par AIDES et la Fédération LGBT, si la grande majorité des personnes interrogées (93%) déclarent avoir été bien accueillies par les soignants, 30% des femmes et 27% des hommes déclarent avoir eu peur de dire qu’ils étaient homosexuels ou bisexuels.

SANTÉ DES LESBIENNES ET BI

Brochure “suivi gynécologique des lesbiennes”

thumbnail
Brochure éditée par le Crips Ile de France
Thèmes abordés : La consultation gynécologique / Les IST / L … / Lignes d’écoutes / Liens internet

Brochure “Santé des lesbiennes: mythes et réalités”

thumbnail
Brochure de l’Ilga qui veut «démonter les clichés un à un», réalisée par l’International lesbian, gay, bisexual, trans and intersex association (Ilga) avec le soutien de la Fondation belge contre le cancer et de 9 associations belges.
Il existe très peu de brochures d’information ou de prévention exclusivement réservées aux lesbiennes.
Ce qui me plait dans cette brochure, au-delà des informations sur la santé, c’est le côté mythe/réalité. Qu’on soit homo ou hétéro, on a toutes et tous des représentations du monde lesbien. Avec cette brochure on démolit un peu ces clichés et on lève le voile sur certains mythes en faisant référence à la réalité.

Brochure “la Santé des Lesbiennes”

thumbnail
Il existe très peu de brochures d’information ou de prévention exclusivement réservées aux lesbiennes.
Le safe sex à 100% est impossible. De plus, les lesbiennes sont tellement peu habituées à se protéger que poser la question à une (sa) partenaire est très gênant. Clairement, l’essentiel est de savoir quel(s) risque(s) vous êtes prêtes à prendre.
Le groupe femmes d’ADHEOS, avec la commission prévention santé – risques de l’association ont souhaité mettre à disposition de l’ensemble des lesbiennes en France une plaquette santé spécifique.
Le résultat de ce travail est relativement complet et synthétique, pour vous donner l’essentiel des informations santé chez les lesbiennes, ainsi que les liens pour approfondir vos connaissances !

Liens externes

Pre-sale Questions